La Chine: une immense et formidable caverne d’Ali baba


La Chine est une immense et formidable caverne d’Ali baba, où tout se trouve, où tout se fabrique et s’achète, jusqu’à la limite de notre imagination.


Les prix ont considérablement augmenté depuis une dizaine d’années, si l’on compare la valeur du Yuan en 2008 aux alentours de 11 pour 1 Euro et aujourd’hui, le même Euro pour environ 7 Yuans.

Nonobstant ces variations boursières, il faut aussi considérer l’augmentation des charges, des salaires, du prix au M2, venant surenchérir d’une façon générale, les coûts de production.


Si cette caverne présente d’extraordinaires avantages, elle présente aussi de par sa diversité, de nombreux pièges très souvent invisibles qui apparaissent dans le temps, et ces pièges qui peuvent couter parfois , bien plus chers à celui qui importe, que si le produit avait été réalisé sur la zone Europe.

On ne peut vanter le meilleur sans évoquer le pire, et allons exposer certains détails qui se sont révélés au cours de notre expérience. Si l’oeil est capable de détecter des défauts visibles, il est incapable de voir ceux qu’il ne voit pas.

Ce que nous relatons est dans le but de vous sensibiliser à ces questions et surtout augmenter votre vigilance


DETECTER LES VICES CACHES ET LES EVITER


Ils sont très nombreux et dépendent essentiellement de la nature du produit. S’il s’agit d’un système électronique, le risque est moindre puisque sa fabrication nécessite des moyens techniques relativement importants et de ce fait, une main-d’œuvre

qualifiée pour sa réalisation. C’est ainsi que nous utilisons tous les jours, des appareils dont une partie est d’origine chinoise, et qui fonctionnent parfaitement bien. C’est le cas pour la majorité des produits électroniques, téléphones portables, ordinateurs, téléviseurs

qui sont vendus aux quatre coins de la planète.

Les défauts présents sur des produits résultant de l’assemblage

En revanche, les produits nécessitant un assemblage manuel, représentent le plus de risques, puisque la qualité du produit fini dépend directement de la qualité de la main d’oeuvre utilisée. Or en Chine, l’entreprise privilégiera une main d’oeuvre bon marché et pas forcément qualifiée.

Les produits assemblés présentent par conséquent, un risque considérable dans le montage de l’ensemble.

LES CRITERES ET LES CONTROLES DE QUALITE INSUFFISANTS OU INEXISTANTS


L’entrepreneur chinois généralement, ne tient compte que de l’apparence du produit fini, et ceci, le jour de sa sortie de production. Il n’a pas le souci, ni la présence d’esprit, ni la connaissance suffisante, et parfois ni l’envie de savoir ce que son produit deviendra dans les semaines ou mois suivant sa livraison.

Nous évoquerons ce que nous appelons chez nous, la conscience professionnelle ! Or, cette conscience est bien souvent absente, sans pour autant qu’elle soit basée sur une quelconque malhonnêteté .

Ainsi que nous l’indiquions avant , pour produire de l’électronique il est nécessaire de disposer de l’infrastructure nécessaire. En dehors de ces quelques domaines nécessitant une technologie de pointe afin de fonctionner, beaucoup d’autres activités peuvent être générées , en ne possédant que quelques vagues connaissances rudimentaires, grâce à quelques connaissances qui viendront apporter leur soutien au démarrage de l’entreprise.




Nous l’avons constaté dans les années 2000 dans le domaine du matériel sanitaire, créant une véritable révolution en Europe , où tous les acheteurs se précipitaient afin d’importer des cabines de douches et du matériel de salle de bains. C’est ainsi que beaucoup d’entrepreneurs chinois, se sont trouvés rapidement d’un simple atelier, à la tête de géantes usines, agrémentées de showrooms attractifs. Bien qu’il soit difficile de se rendre compte de la qualité de ce type de produits durant une simple visite d’usine, et des quelques pièces exposées et astiquées chaque jour , les prix proposés aux acheteurs potentiels étaient si attractifs, qu’ils en oubliaient le contrôle des points essentiels. La déconvenue apparaissait lors de la livraison du matériel “tant attendu”, tout autant au niveau du produit fini que de ses emballages, le rendant impropre à la vente.

C’est de cette façon que nous avons été les premiers à découvrir un jour, en assistant l’un de nos

clients canadien, que toutes les cabines de douche qu’il avait commandé, étaient équipées d’éclairage alimenté en 220 Volts … Autant investir directement dans une chaise électrique !

Beaucoup de marchandises de ce type, par conteneurs entiers, furent détruites par leurs bénéficiaires, sans pour autant avoir eu un quelconque recours juridique ni financier, puisque le paiement des marchandises devait être acquitté avant leur départ.


Cet exemple est l’un des plus mémorables et pourtant, l’alimentation était un point autant basique qu’élémentaire à tel point que personne


n’aurait pu imaginer une telle énormité .

Ce marché s’est d’ailleurs apuré depuis, et il ne reste que quelques entreprises dans ce domaine alors qu’ils se dénombraient par milliers.

Plus récemment, en 2011, une grande chaîne européenne de bricolage était obligée de demander à tous leurs clients, (les frais de retour à leur charge) des baignoires qu’ils avaient commercialisées , ces dernières présentant un risque d’électrocution.


Les risques sont donc très importants lorsqu’il s’agit de la fabrication d’un produit sans technologie nécessaire à sa conception, présentant des défauts majeures jusqu’à mettre en danger la vie d’autrui . Ces produits étaient supposés être en conformité avec les normes européennes …


Les normes

Les normes Européennes sont ni plus ni moins qu’une auto-certification dont l’obtention ne nécessite que très peu de contraintes.

SI les choses semblent s’améliorer d’année en année, il n’en demeure pas moins que tout dépendra de la “rigueur de l’organisme certificateur” et de sa conscience professionnelle.

Compte-tenu des ces éléments, on ne peut s’abriter derrière une quelconque certification, et il est nécessaire, et voir même impératif de pousser les investigations beaucoup plus loin.

C’est ce que nous faisons régulièrement lorsqu’il s’agit par exemple d’appareillages électriques, où il faut démonter afin de vérifier les câblages et les protections.

C’est ainsi qu’un jour, nous découvrions un fil de terre reliant un moteur électrique alimenté en 380V, fixé sur une plaque de son chassis PVC !

Des défauts apparaissants dans le temps


Nous l’avons aussi constaté dans un domaine parallèle concernant le moulage de l’acrylique destiné à la fabrication de spas .

Des fabricant revendiquent à travers leur publicité, l’usage de feuilles d’acryliques importées des USA dans le but de rassurer les acheteurs sur la qualité de leurs produits. Ils omettent d’indiquer qu’ils se fournissent parallèlement auprès de fournisseurs d’acrylique locaux de moindre qualité . Si l’acheteur n’y voit rien, le consommateur final risque de voir apparaitre des défauts après quelques mois d’utilisation, qui se manifestent par la présence de multiples bulles à la surface de l’acrylique . Cette réaction peut provenir des applications de résines au dos de la paroi, voir des défauts de qualité dans la feuille d’acryliques durant son extrusion .


Les tuyaux flexibles en PVC



Il est facile de fabriquer du tuyau souple en disposant d’un outillage rudimentaire peu couteux, et sans trop de connaissances.

On note que dans les couronnes de tuyaux importées (par exemple de 25 mètres) , ces derniers se trouvent parfois coupées et discontinues . La raison s’explique par le fait que les sections de tuyaux présentant des défauts visibles sont enlevés, pour utiliser ensuite les chutes à travers d’autres couronnes.

Il convient d’être attentif lorsque les couronnes sont discontinues, laissant présager d’autres défauts

de structure pouvant apparaitre dans le temps. Bien souvent les défauts se manifestent après quelques mois d’utilisation, se déforment, leur épaisseur diminue jusqu’à provoquer des éclatements, hernies et fuites.

Des défauts de matière, des bulles à l’intérieur se sont formées durant l’extrusion, provoquant une faiblesse de résistance à différents endroits et qui ne se révéleront que dans le temps.

Mauvais contrôle qualité, mauvais mélange ou irrespect du dosages des composants, qualité des composants en sont la cause.



Les collages et colles PVC


Les colles utilisées en Chine sont généralement de bonne qualité, cependant aucune différenciation n’est faite par les assembleurs, entre les colles spéciales pour tuyaux flexibles et tuyaux rigides . Il est impératif de décaper les parties avant collage afin d’augmenter la polymérisation. Cette opération est généralement négligée . Lorsque les assemblages sont rapidement testés, la fuite n’apparait pas immédiatement mais dans le temps. Ajouté à cela, les qualités médiocres de PVC ainsi que les collages incompatibles entre PVC et ABS.




Déformations et ruptures des PVC



La qualité des PVC est d’une importance capitale. Un raccord PVC de mauvaise qualité pourra se déformer à l’usage soit à la pression soit à la température. Nous avons recensé ce type de défaut du fait de composants de médiocre qualité, introduits dans la composition du polychlorure de vinyle durant la fabrication du raccord, provoquant ce type de déformation.





Plaques de PVC


Les plaques épaisses ( 30 mm d’épaisseur) sont

fabriquées par collages successifs de plusieurs plaques de moindre épaisseur. Si ces plaques sont destinées à être mécaniquement transformées, percées, fraisées, beaucoup présentent le risque “toujours dans le temps” de se fendre. Les plaques assemblées de par l’effort mécanique de l’usinage, se décollent et deviennent hors d’usage. Le PVC brut est placé selon différents grades de qualité, dont un de type appelé “japonais”, qui est sensiblement de meilleure qualité.

Les points énumérés ci-avant concernent quelques matériaux d’une façon générale et nous consacrerons prochainement un chapitre sur les métaux ferreux et non ferreux, comment sont-ils assemblés et soudés, ainsi que les précautions à prendre.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

INTERNATIONAL BUSINESS AND MINERALS PARTNERS LTD

VICTORIA’S NEW COMPLEX BUILDING – VICTORIA – MAHE – SEYCHELLES

© 2016 par mcs

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon