© 2016 par mcs

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

INTERNATIONAL BUSINESS AND MINERALS PARTNERS LTD

VICTORIA’S NEW COMPLEX BUILDING – VICTORIA – MAHE – SEYCHELLES

Prêt-à-porter et Haute couture où l’enfant est Roi

March 30, 2017

 

 

 

 

Les nouvelles marques se créent  et explosent soit en vente directe par internet ou par des réseaux de franchisés. 

Un enfant est quelque chose de sacré, pour lequel, les parents feront le maximum afin de lui offrir ce qu’ils ne pouvaient recevoir à son age. 

L’enfant est donc devenu au fil des ans, un potentiel gigantesque pour l’industrie textile.

 

Une qualité qui n’a rien a envier aux marques et fabricants européens    

 

Les finitions sont ludiques , colorées amusantes, utilisant des rubans, des taffetas, des galons et des serpentines, le  tout dans une adaptation de l’esprit de nos jeunes enfants.

Les coupes et tailles sont totalement adaptées à toutes silhouettes, les pyjamas 100 % coton, pulls, pantalons, blousons, chemises, tee-shirts, jupes, robes, gilets, cardigans, combinaisons, doudounes, manteaux, sont fabriqués  dans le respect des

bonnes pratiques de fabrication . ( coutures ourlets, boutons)

 

Les vêtements sont d’une façon générale de meilleure qualité que ceux que l’on peut trouver sur le marché européen.

Lorsque l’on évoque  importer de Chine, cela sous-entend importer de grosses quantités, or, les grosses quantités sont négociées par des groupes à des conditions extrêmes, afin de fournir la grande distribution.

 

Ces conditions extrêmes préservent avant tout, les marges commerciales et les bénéfices  de ces groupes au détriment  de la qualité .

C’est ainsi et grâce indirectement aux choix de ces acheteurs, que l’empreinte bas de gamme du “made in china” s’est aussi installée venant ternir le prêt à porter,

alors qu’il n’ a rien à redire aujourd’hui, sur les fabrications traditionnelles, tant au niveau des finitions que de l’utilisation de plusieurs types de textiles de haute qualité.

 

Des compagnies internationales de renom continuent la fabrication de leurs produits en Chine et certaines enseignes ou marques, affichent leurs prix sur le

haut du panier, sans pour autant que le consommateur Lambda sache que cet article a été fabriqué en Chine.   

 

Certains continuent de dénigrer  le  ‘made in China” et il faut arrêter cette généralisation qui n’est plus  du tout justifiée. 

Tout comme dans l’industrie traditionnelle chinoise, un produit peut-être produit suivant différents critères de qualité, et apparemment, ce que nous recevons en Europe ne fait

pas partie des critères haut de gamme et c’est regrettable.

 

Il n’en demeure pas moins vrai que tout comme tout et partout en Chine, il y à ceux qui travaillent avec leur conscience, et ceux qui ne voient que le profit au détriment de la qualité.

 

Plusieurs pays furent impliqués dans l’utilisation de produits toxiques à travers leurs fabrications, notamment en Chine et Bangladesh, impliquant des marques telles que Armani, Burberry, Disney, Adidas C&A…

Les tests (2013) indiquaient la présence de phthalates, qui sont des substances utilisées pour donner de la souplesse aux plastiques ainsi que divers produits chimiques tel que l’acide perfluorooctanoïque (PFOA),

tous deux, ayant des effets nocifs potentiels sur le système endocrinien et de la fertilité masculine, en passant par le système immunitaire et par foie, augmentant les risques de cancer .

 

Si ces vêtements ne se révèlent pas dangereux au contact, ils le deviennent une fois lavés. Les éthoxylates de nonylphénols (NPE) utilisé comme imperméabilisant se dégradent dans l’eau pour devenir des nonylphénol (NP),

substance classée dangereuse prioritaire par l’Union européenne. Le seuil déterminé par l’UE était de 1000 mg/kg, alors que l’on trouvait des concentrations dépassant les 45000 mg/kg !

Nous n’évoquerons pas ensuite les eaux contaminées venant, dans le cycle de leur régénération, contaminer les nappes phréatiques et à leur tour, les tissus humains…

 

Il faut tout de même signaler encore une fois, que plusieurs chaînes de grande distribution furent impliquées et l’on peut ouvertement se  poser des questions quant aux biens qui sont offerts à la consommation...

 

Le problème de la qualité qui est souvent évoqué est un faux problème, ce n’est pas généralement un problème de technologie, mais un problème de cahier des charges du donneur d’ordres imposé au fabricant,   

car les marques occidentales viennent d’abord chercher des économies substantielles  en Chine, et à ce titre pour des marchés de masse .

 

60 produits chimiques sont désormais interdits depuis plusieurs années par le gouvernement, laissant place à un grand changement et renouveau dans cette industrie. La Chine se place premier exportateur mondial de textile 

et nombreux sont les créateurs et stylistes qui se sont illustrés cette année lors des fashion weeks de New York, Paris ou Milan. 

 

Néanmoins, la fabrication en Chine devient chère pour ceux qui y fabriquent des produits basiques, nécessitant une compétitivité, car c’est environ une augmentation des salaires de 20% par an…

 

 

 

 

HAUTE COUTURE ENFANT

 

Elle se caractérise par des robes  dont certains matériaux nobles, sont parfois importés de Grande Bretagne, de France, faites de soie, de perles, de dentelles, de quoi rendre jalouse n’importe quelle jeune princesse ! 

Les modèles sont entièrement réalisés à la main pour atteindre pour certaines d’entre-elles des prix de plusieurs centaines d’Euros. 

 

Il y a donc aujourd’hui, un choix extraordinaire de produits exceptionnels sur un créneau n’engendrant pas forcément, de phénoménales commandes tout en disposant de produits originaux et hors du commun. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

The best medical technological equipment in aqua-physiotherapy is for sale

June 13, 2017

1/8
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives