© 2016 par mcs

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

INTERNATIONAL BUSINESS AND MINERALS PARTNERS LTD

VICTORIA’S NEW COMPLEX BUILDING – VICTORIA – MAHE – SEYCHELLES

Entre compétence, incompétence, défauts invisibles et vices cachés

March 27, 2017

Incompatibilité galvanique et qualité des métaux dans l’assemblage  

 

 

      On voit souvent des  produits assemblés comportant         des traces de rouilles alors que les produits sont                  encore neufs, voir jamais encore utilisés. 

      Une des raisons vient du fait que certains métaux sont

assemblés ou vissés ensemble, sans tenir compte de leur compatibilité galvanique . Généralement , il s’agit de pièces inox maintenues ou boulonnées par un

écrou ou  un corps en acier provoquant une corrosion.

La corrosion galvanique se définie simplement par l’effet résultant du contact de deux métaux ou alliages différents, situés dans un environnement corrosif conducteur appelé aussi bimétallisme. 

Beaucoup d’entrepreneurs ignorent encore ces réactions physico-chimiques qu’engendrent certains matériaux au contact d’un autre.

Cette corrosion se forme au départ sur les pièces en contact, pour venir totalement contaminer la zone et la détruire .   

 

 

 

Il existe parmi les qualités d’inox, plusieurs                    catégories  bien connues, tels que principalement l’inox 304 et l’inox 316. Bien souvent, le matériel commandé  est réputé être réalisé en inox, or l’inox utilisé est typiquement local sous la désignation 201, qui ne lui confère pour ainsi dire aucune propriété que peut offrir le véritable  inox.

 

La différence est significative au niveau de la corrosion et de l’inaltérabilité du matériaux. Si celui-ci comporte des soudures, sa corrosion sera considérablement augmentée.

Il convient d’éviter les risques de contamination par exemple en évitant de couper ou meuler de l’acier à          coté des pièces inox, les projections présentent dans          l’air  provoquent cette contamination.

 

Soudure inox

 

 

L’assemblage des pièces soudées est une question évoquée régulièrement, car tout le monde en Chine soude l’inox, sans véritablement connaitre les possibilités qu’offre par exemple un poste TIG, autres que de souder point par point, ou tout simplement souder correctement deux pièces.

Très souvent, ces soudures irrégulières comportent des cavités qui ne peuvent être proprement décapées provoquant une corrosion caverneuse, qui apparaît dans les crevasses. En l’absence d'oxygène, la couche de passivation auto-régénérante peut difficilement se former. 

 

Ce point doit être pris en compte pendant la conception  et surtout durant la soudure. Attention ! la passivation de l’inox en Chine est quasiment inexistante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les qualités d’inox

 

Selon la norme  européenne EN 10088-12, un acier est classée inoxydable, s’il contient un minimum de 10.5% en masse, de chrome et moins de 1.2 % de carbone.

 

 

Les compositions chimiques de l’inox sont variables et sont visibles au cours d’une spectro-analyse indiquant que rares sont les  inox respectant les normes internationales. Il convient d’apporter une attention particulière concernant les métaux et alliages utilisés au contact de denrées alimentaires, seuls ou recouverts par des revêtements organiques ou métalliques, qui sont susceptibles d’interagir avec les denrées alimentaires et de libérer dans celles-ci des éléments de la composition métallique aluminium, fer, chrome, nickel, voir des impuretés (plomb, cadmium…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brasure tube cuivre 

Des milliers de fabricants fournissent des systèmes frigorifiques, air-conditionneurs, pompes à chaleur, refroidisseurs etc… Les organes mécaniques ne sont pas visibles et cachés par la carrosserie des appareils. Une attention particulière doit être apportée à la manière dont sont soudés les tuyaux.     

La majorité des soudeurs brasent le cuivre sans posséder les connaissances suffisantes, en étant persuadés que plus la quantité de métal d’apport est importante, moins sera le risque de fuite. C’est ainsi que beaucoup d’entre-elles sont boursouflées par l’excès, formant des micros-bulles et des cavités .

Cette apparence de brasage, lorsqu’il est présent sur une machine, est un signe d’alerte, indiquant que celui qui l’a réalisé, ne maitrise que très partiellement la technique ou n’a pas l’expérience  suffisante.   

Ce test ne trompe pas, puisque dans la grande majorité des cas, les micro-fuites apparaissent sur des installations comportant ce type de brasage. Durant un contrôle qualité, nous avions mis en évidence ce problème en comparant une brasure réalisée par nous-mêmes avec celles existantes.

Les compresseurs sont tous généralement d’origine japonaises ( Toshiba, Mitsubishi…) et sont parfaitement contrôlés tout autant que fiables. Si nous utilisons en Occident des pompes à vide avant d’injecter le liquide réfrigérant dans le groupe afin de créer un vide d’air total, rares sont ceux qui utilisent cette

technique soit disant coûteuse (perte de temps), et préfèrent purger le circuit en injectant du liquide réfrigérant.  Autre détail enfin, toujours vérifier la présence de pressostats qui ne sont pas forcément d’office installés…   

 

                                                                     

                                                                     Visserie

 

 

 

 

Rares sont ceux qui produisent une visserie de qualité dans les normes. Les alliages sont de qualité médiocre, les pas de vis foirent, aucune résistance au serrage. C’est une des raisons pour laquelle, beaucoup de produits fabriqués en Chine  nécessitant un serrage maximal,  ne sont jamais bloqués, car il est notoire qu’un serrage fort peut provoquer une rupture. Une attention particulière doit être accordée aux visseries en inox, qui peuvent aussi avoir une tendance à rouiller et à s’oxyder, puisqu’elles sont généralement issues d’alliages, n’ayant inox que l’appellation. Cette question concerne d’ailleurs la majorité des articles de visserie  inox que l’on peut trouver parmi les grandes surfaces européennes, vendues sous différents grades, et qui ne n’offrent que peu ou pas du tout,  les qualités réelles de l’inox. La comparaison était établie au travers de deux rondelles de provenance différente, plongées dans un liquide corrosif,  l’une provenant d’une grande surface, et l’autre d’un distributeur spécialiste de ce même métal. Il a lieu de se poser des questions quant aux produits qui sont mis en vente sur l’hexagone et en Europe  !    

 

 

 

 

 

 

Outillage

Nous sommes envahis en Europe par des outils de fabrication chinoise et particulièrement dans les grandes surfaces de bricolage. En grande majorité, il n’y a pas une clé ou un simple tournevis, capable de rivaliser avec les marques “Facom” “Edma” "Bost". Tous ces outils sont plus ou moins de qualité identiques, les meilleurs respectant les cotes internationales, ce qui n’est pas le cas de tous. Si l’usage doit être professionnel et répétitif, mieux vaut être prudent.« On reconnaît le bon ouvrier à ses outils » dit le proverbe… Les outils électriques sont de meilleures qualités du fait des normes imposées à l’import face aux éventuels dangers d’utilisation.

Bosch fabrique également en Chine pour le marché local, et il n’y a rien à redire quant à la fiabilité de leur matériel . 

 

                                                           Raccords laiton

 

Tout comme les autres métaux non ferreux, tout dépend d’abord de la composition de l’alliage laiton ( cuivre-zinc dans des proportions variables) différente d’un fabricant à l’autre. Il en résultera une meilleure ou moins bonne résistance . 

 

“Moins on utilise de matière, moins elle coûte “diront-ils… Certains fabricants produisent des raccords, dont l’épaisseur du corps est insuffisante. Après  la réalisation du filetage, l’épaisseur de matière résiduelle assurant sa résistance devient infime en dépit de son apparence normale.

 

C’est au serrage que l’on constate le défaut puisque le raccord se casse net. En fonction de leurs compositions respectives, il peuvent être plus ou moins sujets à la corrosion  galvanique . Il est donc primordial de vérifier ces points en amont, afin d’éviter de très mauvaises surprises

qui n’apparaîtront qu’après plusieurs mois. 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE POINT DE VUE

Les quelques points que nous évoquons ci-dessus mettent en évidence, ce qui se rencontre partout à travers l’industrie chinoise. Ils sont en majorité la cause d’un manque de contrôle, et d’un savoir-faire limité à l’apparence. En revanche, beaucoup d’entrepreneurs ont eu l’intelligence de traduire leurs fautes en expériences positives et ont considérablement modifié leurs méthodes de fabrication et de contrôles,  notamment en utilisant une main-d’œuvre plus qualifiée au service d’un minimum d’exigences. La qualité du produit dépend de son niveau technique de sophistication. Nous voyons régulièrement des automatismes sous forme de chaines de conditionnement, par exemple dans le milieu pharmaceutique et d’autres produits à caractères technologiques, qui sont semblables à ceux que nous produisons en occident et notamment parmi les domaines du matériel médical,  les domaines de la machine-outils, du génie climatique, et de l’électronique . 

 

Nous citons souvent l’exemple de deux steaks de même provenance et de même qualité, l’un cuisiné par un chef expérimenté, l’autre par chef néophyte… La matière première  est la même, néanmoins l’un délicieux tandis que l’autre immangeable  . La différence  en matière de coût est insignifiante, et il suffit d’y ajouter un petit détail  ou en l’occurrence, “un petit Yuan” supplémentaire afin d’obtenir un produit correcte … Raisonnement pourtant très simpliste mais si difficile à comprendre pour certains…

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

The best medical technological equipment in aqua-physiotherapy is for sale

June 13, 2017

1/8
Please reload

Posts Récents